Commentaires   

+1 #3 D. Responsable 06-08-2019 / 04:37
Une meilleure répartition des ressources est évidemment souhaitable sur le plan social et moral, mais cela ne changera rien au fond du problème qui est qu'il n'y en a déjà plus assez, comme l'indique ce fameux Jour du Dépassement intervenu le 29 juillet dernier.
On parle ici des ressources renouvelables, mais il faut aussi (et peut-être surtout) s'inquiéter de la biodiversité dont on dit qu'une moitié de celle-ci a été éliminée depuis une cinquantaine d'années. Or cette disparition des espèces n'a quasiment rien à voir avec le réchauffement qui n'en est qu'à ses débuts et donc pas grand chose à voir non plus avec la consommation des "riches". La colonisation des territoires nécessitée par l'expansion humaine en est la grande responsable.
Notre association s'inscrit dans le mouvement de la décroissance, mais nous pensons néanmoins que celle de l'économie ne suffira pas et qu'il faudra aussi décroître numériquement après avoir déjà stabilisé dans un premier temps la population mondiale.
Citer
-1 #2 verni 04-08-2019 / 12:01
Mieux gérer les ressources, plus efficace que limiter la démographie

La surpopulation est une thématique qui revient régulièrement dans les débats, s’appuyant notamment sur l’héritage de Thomas Malthus. Dans son Essai sur le principe de population (1798), le pasteur anglais justifie la restriction démographique par la disponibilité alimentaire : la population croît plus vite que les ressources disponibles conduisant à des famines. Un argument que réfute le paysan-philosophe Pierre Rabhi. « Un cinquième de l’humanité consomme les 4/5e des ressources produites. Ce serait très pernicieux d’invoquer la démographie pour dire qu’on ne va pas s’en sortir. Non ! Plusieurs milliards d’humains ne s’en sortent déjà pas », confiait-il à Basta !. Avant de se préoccuper de limiter la population mondiale si les ressources disponibles le nécessitent, il serait bon de s’intéresser à leur meilleure préservation et répartition.
Citer
-1 #1 ROYER Laurent 18-07-2018 / 02:35
J'ai signé votre pétition, mais je n'adhère pas avec la notion de solde migratoire qui doit tendre vers le zéro, et qui ne peut selon moi que nuire à la portée du message. C'est trop proche des thèses soutenues par les partis d'extrême droite. Même si vous écrivez bien en terme de solde (Emigration/Immigration), cette mention dilue inutilement le problème essentiel : Le trop de naissances sur la planète.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir