Le planning familial : une œuvre pour le bien à travers l'Afrique

Tribune de Melinda Gates sur Jeune Afrique

 

 

 

L'année dernière, je me suis rendue dans le bidonville de Korogocho à Nairobi, pour y rencontrer un groupe de mères de famille et en savoir plus sur le planning familial en Afrique. À la fin de notre conversation, une femme prénommée Mary Ann m'a dit une chose que je n'oublierai jamais. Elle m'a expliqué qu’elle planifie sa famille parce qu'elle souhaite « donner à un enfant tout ce dont il a besoin » avant d'en avoir un autre.

Ce désir d'offrir tout le nécessaire à nos enfants doit être universel, car c'est également la raison pour laquelle mon mari et moi-même avons planifié notre famille. Nous sommes parents de trois enfants, que nous avons espacés de trois ans pour pouvoir accorder à chacun l'attention qu'il méritait. Un milliard de personnes dans le monde ont recours à la contraception pour la même raison.

En tant que co-présidente de la fondation que je dirige avec mon mari, ma priorité absolue est de faire en sorte que toutes les familles aient accès à des moyens de contraception sûrs et efficaces, qui leur permettra en outre de décider ce qu'il y a de mieux pour eux-mêmes et leur famille. Cela passe par un encouragement des bailleurs de fonds et des gouvernements ici en Afrique pour placer le planning familial au premier plan.

..... 

Lire la suite sur le site de Jeune Afrique 

 

 Commentaire archivé  

#1 Juste combat — 10-04-2012 12:12

L'engagement de Melinda Gates me semble juste. Un Euro investi dans la planification des naissances est certainement un euro bien dépensé. C'est la meilleure façon de préserver l'avenir.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir