France 2 - On n'est pas couché - Paul Watson & Pamela Anderson

 

 

Script d'une partie de l'échange (à 16'45") 

Léa Salamé : Pamela Anderson, est ce-que vous partagez la suspicion de Monsieur Watson pour les Hommes, parce qu'il a un discours assez dur sur la surpopulation et notamment il dit qu'il préfère d'une certaine manière les animaux aux Hommes et qu'il faudrait idéalement limiter la population mondiale à 1 milliard d'habitants - je ne sais pas comment on ferait cela - et qu'il ne faudrait pas que tout le monde ait le droit d'avoir des enfants ?

Pamela Anderson : Nous allons en arriver à un stade où il n'y aura plus d'espace habitable, de plus en plus de guerres, le changement climatique va progresser... donc il faut faire quelque chose et nous pouvons prendre plus soin les uns des autres.

Yann Moix : D'après-vous on est trop nombreux sur la Terre ?

Pamela Anderson : Oui nous sommes trop nombreux sur cette planète.

Paul Watson : Il n'a jamais été prévu qu'on soit 7,5 milliards d'humains à consommer des poissons, ça ne fonctionne pas, rien n'était prévu pour cela et c'est évident qu'il va y avoir de gros problèmes, on est en train de voler les capacités et les ressources des autres espèces pour que nous puissions survivre. Il y a un moment où tout va s'écrouler. Voilà pourquoi je parle de ce chiffre de 1 milliard. Ça n'est pas moi qui le fixe, c'est la nature, c'est l'équilibre auquel il faut arriver. La menace à laquelle nous sommes confrontés pour les 100 prochaines années, c'est la fin de l'humanité. Vous parlez de ne pas avoir d'enfants . Eh bien, si vous êtes suffisamment intelligent pour comprendre qu'il ne faut pas avoir d'enfant pour ne pas contribuer à ce système, c'est peut-être vous qui devriez avoir des enfants parce que vous êtes suffisamment intelligent pour les éduquer.

 

 Commentaire archivé  

#1 De très justes propos — 27-01-2016 08:58

Certains déploreront que pour être entendu un message doive souvent passer par des "vedettes". Mais il faut admettre que sur ces questions, les propos de Paul Watson et Pamela Anderson sont très justes. 

Puissent les économistes, les écologistes et les démographes faire preuve de la même lucidité.

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir