Jane Fonda : « Trop de monde »

 

Traduction de l'article que l'actrice et militante* américaine a publié sur son blog le 7 mai 2011 :

 

Il y a beaucoup d'inquiétude ces derniers temps. Mais savez vous ce qui me soucie le plus ? Une nouvelle que j'ai lue avant hier : quelque part vers 2045 nous serons 10 milliards** ou plus sur la planète !

Ceci est une très mauvaise nouvelle. Il y a déjà des millions et des millions de gens affamés sur terre et encore plus sans eau potable : il ne va simplement plus y avoir assez de ce dont les humains ont besoin pour survivre. Beaucoup moins de prospérité, plus assez de nourriture, d'eau, de travail, d'espace... Ensuite il y a un problème de conscience : à quoi ressemblera le monde sans "wilderness" - plus d’animaux sauvages, plus de vie marine - parce qu'une seul espèce animale, l'homo sapiens, aura occupé toute l’espace et pris toutes les ressources ?

Que se passera-t-il si tout est encore plus surpeuplé, entassé ? Ou va-t-on trouver paix et calme ? Ou trouvera-t-on des terrains libres ? Étant enfant, je me suis formée en explorant la nature, et en jouant dans des endroits libres et envahis par la végétation. D'où va venir l’éveil de la jeunesse en 2045 ?

J'écris cela de New York City. J'ai vécu ici dans les années 50, quand il y avait un peu plus de 2 milliards d'habitants sur terre. Mes enfants (et mes petits enfants) ne connaîtront jamais ce qu'une ville comme NYC était lorsqu'il y avait 5 milliards de gens en moins sur terre. Même maintenant, avec 7 milliards [d'êtres humains sur Terre], il est difficile de descendre Broadway ou la 5ème avenue, à cause de la masse presque solide de corps qui se bousculent pour trouver un passage pour avancer.
Il n'est plus possible de faire marcher un petit chien sur ces rues. Il n'est plus possible de méditer dans la cour du musée Frick qui était une place clame où j'avais l'habitude de me réfugier.
Je suis angoissée. Je vais bientôt partir, mais je suis angoissée pour mes petits enfants, pour les animaux sauvages et pour toute la race humaine.

 

* "Jane Fonda a activement soutenu le Mouvement afro-américain des droits civiques et défendu le leader des Black Panthers : Huey P. Newton. Elle avait également alerté l'opinion publique sur la situation désastreuse des Amérindiens aux États-Unis et a longtemps lutté pour les droits de la femme, se positionnant en tant que féministe. Durant la guerre du Vietnam, elle prit nettement position contre le gouvernement américain de l'époque". (Source Wikipedia)

** Ndlr : selon les dernières projections de l'ONU (3/05/2011) nous devrions, en fait, être 9 milliards à cette date.

 

 

 

 

Pour aller plus loin :

Jane Fonda, toujours très motivée pour faire avancer ce sujet a relayé sur son site l'article que Nicholas D. Kristof, journaliste américain lauréat de deux prix Pulitzer, a publié le 2 novembre dernier sur New York Times, article intitulé : The Birth Control Solution

 

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir