Dijon : Café Écolo du 31/01/2012

 

L’association Dijon Écolo a organisé un "Café Écolo", discussion libre réunissant une vingtaine de personnes autour du thème de la surpopulation. A cette occasion, l'association Démographie Responsable (DR) a pu exposer ses points de vue, ses inquiétudes pour l’avenir et les raisons pour lesquelles il lui semble nécessaire de mettre la question démographique au cœur de la réflexion écologique.

Après le visionnage d’une interview d’Hubert Reeves, les représentants de DR ont fait un tour général de la question et ont exprimé certaines des idées déjà défendues à l’occasion de la récente conférence de la Gaité Lyrique. DR a également présenté un rapide diaporama sur les grandes tendances de l’évolution démographique mondiale.

Le débat s’est ensuite installé. Il est à noter que tous les intervenants ont reconnu le poids du facteur démographique dans les questions d’environnement. Tous semblaient également parfaitement conscients du caractère exceptionnel de la situation et de la nécessité de prendre du recul. Les raisons de la non prise en compte du « facteur population » par la plupart des mouvements d’opinion ont été largement discutées. Les interrogations sur les moyens de l’action ont également été nombreuses. Plusieurs questions ont porté sur le caractère international de notre mouvement et sur sa perception par la presse ou les partis politiques. Une discussion assez animée s’est engagée sur le caractère inné (ou culturel) du besoin d’enfant. Débat d’autant plus intéressant qu’il a opposé des personnes en âge d’avoir leur premier enfant. Il a été rappelé comme le souligne très bien Georges Minois dans son ouvrage « Le poids du nombre » que de tous temps, les sociétés ont régulés leur population, hélas parfois, par des méthodes extrêmement dures et radicales.

D’autres sujets ont également été abordés comme le végétarisme qui permet à la fois un meilleur respect de l’animal et une modération de nos consommations d’énergie et d’espace. La question plus générale de l’adaptation du niveau des populations à celui des ressources a aussi fait l’objet de discussions, de même que la prochaine fin du pétrole tant cette énergie fossile se trouve au cœur de nos sociétés et constitue un élément déterminant de la productivité agricole moderne.

Sans, bien sûr, que chacun partage les opinons de Démographie Responsable, tous semblaient convaincus que de telles interrogations étaient naturelles et que le combat pour une certaine modestie démographique ne s’opposait en rien, bien au contraire, à une démarche humaniste.

Merci à Monsieur Stéphane Dupas, président de Dijon Ecolo, de son invitation, de son accueil et de la qualité des débats qu’il a su animer. Merci aussi à Claire Bourdon qui a proposé un compte rendu très fidèle de cette réunion.
 
 
 
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir