La Corée du Sud veut empêcher les avortements

Comme le rapporte l’article du Nouvel Observateur, en réalité il existe depuis 1953 une loi interdisant l’IVG, sauf dans les cas extrêmes. Cependant, les autorités ont longtemps fermé les yeux car l’accroissement démographique était jugé trop important (il a d’ailleurs conduit le pays à doubler sa population en 50 ans). Mais aujourd’hui, avec un taux de natalité de 9,93 pour 1000 et 1,24 enfants par femme, le pays se retrouve classé (par taux décroissants) au 198ème rang sur 223 et va devoir faire face à divers problèmes sociaux-économiques.

Aucun signal fort n’ayant encore été donné de la part de la communauté internationale pour appeler à la modération les pays à forte natalité, il n’y a rien d’étonnant à ce que ceux qui se trouvent dans le cas contraire cherchent à faire repartir un tant soit peu la leur. Tant qu’aucune politique claire ne sera décidée au niveau de la planète, c’est le « chacun pour soi » qui continuera à primer…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir