Bangladesh : « Le mur et la peur »

 

Les images choc de ce mur, que l'on peut trouver sur l'ouvrage Le mur et la peur du photojournaliste belge Gaël Turine, rappellent que les 3.200 km de frontière terrestre qui séparent le Bangladesh de l'Inde sont verrouillées par un mur de briques, de béton ou une clôture de barbelés. Selon Gaël Turine, « les 800 autres km de frontière naturelle, fleuves, rivières sont aussi extrêmement surveillés. Il faut savoir que 220.000 hommes sont affectés à la surveillance de ce mur. On estime à 70.000 le nombre de soldats et policiers mobilisés en permanence ».

L'existence de ce mur, construit par les autorités indiennes à partir de 1993, est une manière assez inhumaine d'endiguer le flux de bangladais qui fuient, comme l'écrit l'auteur, « l'extrême pauvreté, la surpopulation démesurée, les troubles sociopolitiques récurrents et les catastrophes naturelles fréquentes du Bangladesh ».

 

© Gaël Turine - Inde - Bengale Occidental - Région de Balurghat - Zone frontalière avec le Bangladesh (2014)

 

Mais peut-on jeter la pierre à une Inde qui est elle-même déjà surpeuplée, avec ses 388 hab/km² ? D'autant plus que certaines régions frontalières de l'Inde, à savoir le Bihar et le Bengale occidental ont elles-mêmes des densités (respectivement 1.100 et 1.030 hab/km²) équivalentes à celle de leur voisin le Bangladesh (1.111 hab/km²).

Les bangladais sont-ils déjà entrés dans "la vingt-cinquième heure" de Virgil Gheorghiu, "celle qui vient après la dernière heure, celle où la venue d'un Messie ne saurait rien changer" ? En tout cas, une crise malthusienne y est en cours, et ce d'autant plus qu'avec le réchauffement climatique annoncé, une partie du pays pourrait être submergée par les eaux...

Combien d'autres pays de la planète sont appelés à connaître de pareils drames humains, si l'explosion démographique y perdure ?

 

Bangladesh : données démographiques

Années

Population

Densité (hab/km²)

Superficie

1950 38.000.000 264 144.000
2014 160.000.000 1.111 144.000
2050 202.000.000 1.403 144.000

Les chiffres en bleus sont les projections de l'ONU

 

 

Bangladesh : données écologiques

 

Empreinte et Biocapacité par tête et en hectares globaux (hag)

 
Source : Rapport WWF Planète Vivante 2012 (Page 145)
 

Le Bangladesh, malgré une faible empreinte individuelle (0,66 hag) est néanmoins un pays débiteur (-0,25 hag) qui vit donc (faiblement) sur le dos du reste du monde (cependant beaucoup moins qu'ici en France avec notre -1,9 hag...).

Actuellement, et en puisant sur ses propres ressources, le Bangladesh aurait besoin de 1,6 fois son territoire pour faire vivre ses habitants (0,66 / 0,41).Or, l'essentiel du Bangladesh est occupé par le delta du Gange et du Brahmapoutre, ce qui le rend extrêmement fertile. Le problème réside uniquement dans le fait que cette biocapacité globale du pays (potentiel exceptionnel de ressources s'il en est), est réduit à peau de chagrin lorsqu'il est divisé par un nombre pléthorique d'individus...

Pour la planète toute entière, la biocapacité moyenne par habitant est de 1,8 hag. Sa comparaison avec celle du Bangladesh amène à 2 constatations fort différentes.

- la version optimiste : du fait de sa faible empreinte, un bangladais n'utilise que 37% de la biocapacité individuelle moyenne de la planète (0,66 / 1,8).

- la version pessimiste : du fait de la population excessive de son pays, un bangladais ne dispose plus (chez lui) que de 23% de la biocapacité individuelle moyenne de la planète (0,41 / 1,8).

 

Bangladesh : Évolution de l'empreinte et de la biocapacité par tête sur les 45 dernières années

Dans les 45 dernières années, la biocapacité a tout d'abord décru (du fait de l'augmentation de la population) puis elle semble s'être stabilisée du fait des gros efforts entrepris sur les rendements. Par contre, l'empreinte est repartie à la hausse pour la simple et bonne raison qu'elle est tellement faible (0,66 hag comparés à "nos" 4,9) qu'elle ne peut qu'augmenter avec l'apparition d'une classe moyenne consommatrice.

 

Pour aller plus loin dans l'info

- article de France 24 du 10 septembre 2014

- article de Médiapart du 11 septembre 2014

- Liste Wikipedia des "Barrières de séparation" dans le monde

 

© Gaël Turine - Inde - Bengale-Occidental, ville frontalière de Hili. Deux Bangladaises tentent de franchir le mur (2014)

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir